AccueilAccueil  RechercherRechercher  Tumblr  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bim Badaboum (Rob)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Amber Radford
Rebelle ✓ Control freak.

Messages : 330
Date d'inscription : 16/11/2015

MessageSujet: Bim Badaboum (Rob)   Lun 23 Nov - 17:24



Bim Badaboum


C’était à s’arracher les cheveux. J’avais beau jongler avec les chiffres, faire des coupes dans les budgets de certains projets et reporter les manifestations les moins urgentes, la situation restait la même : la cagnotte du « Parks & rec’ » pour le filet anti-Gégé plafonnait à 250 dollars australiens. Avec la levée de fonds de la semaine dernière, on arrivait à un total de 390 dollars : autant dire des clopinettes… « Putain, putain, putain, putain. » Ça me gonfle, vraiment. Je n’ai pas le souvenir d’avoir déjà été autant en difficulté sur un sujet et, surtout, j’ai beau me creuser la tête je n’arrive pas à comprendre pourquoi ce maudit filet est devenu le problème de mon service ! Je veux bien donner un coup de main, ça n’est pas la question, mais entre nous ça devrait être la merde du département de contrôle des animaux plutôt, non ? Bref. Encore une preuve accablante du manque incroyable de logique qui règne parfois dans cette ville… M’enfin… Deux jours que je ne dors pas à cause de cette connerie et de la deadline qui approche, alors j’avoue que je commence à être un tantinet énervée. Et quand je suis énervée, je bouge…

J’en étais à mon deuxième tour de la ville en rollers (non, je ne suis pas au boulot parce que oui, c’est samedi et oui, je suis un peu tarée de cogiter sur ce genre de projet plutôt que de profiter de mon weekend comme toute personne normalement constituée : c’est mon côté un peu obsessionnel, désolée) lorsque je suis tombée littéralement sur Rob (la faute à ma maladresse légendaire et à un foutu nid de poule dans lequel mes roues sont venues se bloquer). Il se retrouve sur le dos et moi à moitié à califourchon sur lui, les genoux écorchés et la respiration un peu bloquée à cause du choc. Je me relève tant bien que mal en prononçant des excuses distraites et sans queue ni tête avant de lui tendre la main pour l’aider à se remettre sur ses pieds. Je me rends compte que j’aurais pu me faire bien mal s’il n’avait pas été là pour amortir ma chute « Ça va, t’as rien ? »
Rob (ou « Robby Flamby » comme je me plais à le nommer parfois) est un gars gentil, grand ami de Nikki et ex-victime malencontreuse de Gégé le requin. C’est cet « accident » qui lui a valu d’être récemment embauché à la mairie et qui m’a permis de réaliser l’étendue de son manque total d’intérêt et de motivation. En clair, Rob n’en a absolument rien à carrer de sa nouvelle fonction – chose ô combien inconcevable pour moi. C’est pour ça que depuis quelque temps je me suis un peu « appropriée » sa personne, faisant de lui une sorte d’acolyte ou d’assistant que je traîne de force à tous les évènements qui concernent de prêt ou de loin le filet anti-Gégé (épine dans le pieds au combien douloureuse pour moi). Je ne saurais dire si ma méthode est vraiment efficace, si ça le pousse à s’impliquer un peu pour changer, mais au moins ça l’occupe : c’est déjà ça. Et puis quand il en a ras le bol on va surfer, c’est marrant. Mais il n’empêche qu’en attendant, on n’avance pas. « Ça m’énerve Rob, j’ai l’impression qu’on n’en verra jamais le bout de cette histoire : les gens veulent un filet, mais ils ne veulent pas payer pour ces idiots… Je ne peux pas faire de miracle moi, merde ! » Je m’assoie en tailleur au milieu du trottoir, la mine boudeuse et le visage entre les mains, quand soudain : paf ! Mon regard s’illumine et un début d’idée apparaît. « Oh !! Et si on organisait une compétition amateur de surf pour lever des fonds ? T’as bien des potes qui pourraient être intéressés, non ? »

_________________




Bulle, Belle et Rebelle
(aka Nikki, Emma et Amber : RIP ♡ )




Dernière édition par Amber Radford le Jeu 3 Déc - 15:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-day-on-earth.forumactif.org/
avatar
Rob Kingsley
Robinet ✓ I don't know what's happening.

Messages : 410
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Bim Badaboum (Rob)   Dim 29 Nov - 17:35

On est Samedi et ENFIN Rob peut faire une grasse matinée. Ce job à la Mairie est certes bien payé mais deux choses lui manquent par-dessus tout depuis qu’il a commencé ce nouveau boulot : ne rien avoir à faire et dormir tout le matin. Sauf que voilà, bien malgré lui, Rob a pris le rythme et il n’arrive plus à dormir jusqu’à midi passé. Alors ce matin-là, il s’est réveillé… tôt (des frissons d’horreurs me traversent alors que j’écris ces mots, pauvre pauvre Rob), c’est-à-dire vers les 10h. Peu habitué à avoir autant d’heures de la journée devant lui, Rob ne sais pas du tout ce qu’il peut faire pour passer le temps. Il est couché dans son lit, à regarder le plafond, et il se demande visiblement perturbé « Qu’est-ce qu’on peut bien faire un samedi à 10h pour s’occuper ? ». Ce qu’il sait, c’est qu’il ne compte pas rester à trainer chez lui ! Pour une fois qu’il est levé à cette heure-là, il compte découvrir comment le monde vit le samedi à 10h du matin. Il finit donc tout naturellement à jouer à sa console.
Il n’en sort que quelques heures plus tard quand il reçoit un appel de Roxy lui disant de passer au Wibi car la fratrie Kingsley compte s’y retrouver pour boire des smoothies. A priori Matty a de nouveaux exploits à son compteur et il va les leur raconter pour ce qui risque d’être un moment très drôle comme toujours. Alors ni une ni deux, Kingsley éteint sa playstation et il saute dans des fringues à la propreté approximative : un short et un tee-shirt le tout accompagné de tongs et de lunettes de soleil. Un brin de toilette pour ne pas puer du bec et ressembler trop à un clodo et le voici parti en direction de la baie. Et comme toujours, Rob place son casque sur sa tête et écoute de la musique à fond. Le groupe du jour est The dodos qui arrive à faire danser la tête de Rob sur son axe. Un coup en bas, un coup en haut, le rythme de la musique est entrainant. Si entrainant qu’il se prend à faire du lipsync et qu’il ferme les yeux comme pour mieux s’imaginer sur une scène de concert. Ce ne sont que quelques secondes à se perdre en musique et il se retrouve à terre avec une rousse à califourchon sur lui. En temps normal, ça l’aurait fait rire et il aurait donné dans la remarque plus que limite. Mais là, Rob voit flou, si bien qu’il ne comprend pas tout de suite que c’est Amber qui vient de le mettre presque KO. On dirait pas comme ça, mais elle devait être sacrément forte. La question c’était : qu’est ce qu’il lui avait fait pour qu’elle lui fasse ça ?
Il voit une main se présenter devant lui et il l’attrape. Une fois debout, le brun fait une grimace, il a le tournis et sa tête lui fait mal. Alors il passe sa main à l’arrière de celle-ci et constate qu’il va avoir une sacré bosse. Rob n’est pas une chochotte, après tout il s’est fait croqué par un requin et il s’en plaint jamais, mais tout de même c’est pas non plus un amortisseur de chute.

« Ça va, t’as rien ? »
« Euh… Je saurais pas dire franchement… »

Et franchement il saurait pas dire. A défaut, Rob considère qu’il va bien et dans le cas où il ne saurait             statuer sur sa santé il considère qu’il doit être en forme. Alors le surfeur ne cherche pas plus loin et il se concentre plutôt sur le flot de parole qui sort de la bouche d’Amber. Y’a pas à dire, quand elle en a gros, elle parle beaucoup… Si il veut ne pas dire de connerie après, il a plutôt intérêt à se concentrer pour tout bien comprendre. Parce qu’Amber, en plus de parler beaucoup (ce qui n’est pas une tare en soi, Rob parlant beaucoup aussi), parle surtout de trucs sacrement compliqués. C’est du jargon de Mairie mais… Rob y comprend jamais rien. Vous saviez vous que les campagnes c’est pas juste les endroits où y’a pas de grandes villes ? Bah lui non plus il savait pas, c’est Pete qui a dû le lui expliquer l’autre jour. Il a aussi dit que la prochaine fois Rob devait demander à Wikipédia. Rob a trouvé que c’était une bonne idée, et depuis il attend un moment où il ne comprendra pas pour faire sa première recherche sur le net.

« Ça m’énerve Rob, j’ai l’impression qu’on n’en verra jamais le bout de cette histoire : les gens veulent un filet, mais ils ne veulent pas payer pour ces idiots… Je ne peux pas faire de miracle moi, merde ! »  Elle s’assoit par terre et lui trouve que c’est une bonne idée parce qu’il est un peu flagada. Rob imite donc la rousse sans attendre puis malgré ses efforts, il ne comprend pas du tout ce qu’elle veut dire. Il a vachement mal à la tête quand même… Le brun commence d’ailleurs à se demander si c’est normal. « Oh !! Et si on organisait une compétition amateur de surf pour lever des fonds ? T’as bien des potes qui pourraient être intéressés, non ? »


Ca doit pas être normal. Il se masse une nouvelle fois l’arrière de la tête et grimace à nouveau. Oubliant temporairement ce que vient de lui dire la rouquine, Rob demande faute d’avoir wikipédia à porter de main : « C’est comment qu’on dit quand on s’est tué le cerveau ? Parce que je crois que j’ai ça. »

Rob se rend alors compte qu’il vient totalement de squeezer ce que vient de dire son amie et il rattrape le coup rapidement. On ne saurait pas dire si c’est à cause de la commotion ou parce qu’il est juste sacrément bête mais voici ce que Rob comprit de tout cela :

« Tu veux lever le fond de quoi ? Mais oui j’ai plein de potes qui peuvent aider, enfin si c’est pas trop lourd mais je vois pas le rapport avec le surf. »

Il a rien compris quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amber Radford
Rebelle ✓ Control freak.

Messages : 330
Date d'inscription : 16/11/2015

MessageSujet: Re: Bim Badaboum (Rob)   Jeu 3 Déc - 15:23



Bim Badaboum


Rob a l’air un peu sonné. Le pauvre, il tire une de ces grimaces lorsqu’il se touche l’arrière du crâne ! En même temps, lorsqu’on voit la gueule de mes genoux, je n’ose pas imaginer l’état dans lequel sa tête doit être… C’est fou d’être maladroite comme ça… Encore quand ça n’a d’impact que sur moi ce n’est pas bien grave, mais lorsque je deviens un danger pour ceux qui m’entourent c’est une autre histoire…
Rob s’assoit sur le trottoir, comme moi, ce qui fait qu’à présent nous avons l’air de deux idiots désespérés. Une dame a dû nous prendre pour deux clochards parce qu’elle a posé trois billets d’un dollar à côté de nous… En même temps, je ne suis ni maquillée ni coiffée et je porte un vieux t-shirt troué et informe qui recouvre presque complètement mon short : pas étonnant que cette femme ai eu pitié de moi, j’ai l’air d’une vraie Causette !

« C’est comment qu’on dit quand on s’est tué le cerveau ? Parce que je crois que j’ai ça. » Si je n’étais pas aussi gênée par la situation, j’aurai surement éclaté de rire. Oui, je sais ce que vous allez me dire: pour sortir une connerie pareille il faut forcément avoir un truc vraiment grave, genre une hémorragie ou un AVC, alors je devrai m’inquiéter. Mais le truc c’est que là on parle de Rob : des phrases dans ce genre il en sort régulièrement. « Tu veux lever le fond de quoi ? Mais oui j’ai plein de potes qui peuvent aider, enfin si c’est pas trop lourd mais je vois pas le rapport avec le surf. » Vous voyez, qu’est-ce que je disais : c’est normal avec lui. Le truc à savoir quand on parle avec Rob, c’est qu’il faut employer les mots dans leur sens premier et faire des phrases courtes. Mais ça j’ai un peu tendance à l’oublier, je l’avoue… Je me redresse un peu, prend le visage de Rob entre mes mains et l’incline vers le bas pour voir l’arrière de son crâne. Aïe. La bosse est déjà bien visible et je crois bien qu’elle n’a pas fini de grossir. Il n’y a pas de sang par contre, c’est déjà ça. Pas que j’y connaisse quoi que ce soit en traumatisme crânien, loin de là : mais la vue du sang me dérange vraiment, alors à choisir je préfère qu’il n’y en ait pas. « Je suis vraiment, vraiment, vraiment désolée de t’être rentrée dedans comme ça, Rob. Je ne pense pas que tu aies ce truc de cerveau mort, mais tu as surement dû perdre encore quelques neurones sous le choc… Tu veux que je t’emmène voir un médecin pour qu’on vérifie que tout va bien là-dedans ? Ce serait peut-être plus prudent. » Je me lève, ce qui croyez moi n’est pas franchement facile quand on a des rollers aux pieds, et sort mon portable de ma poche. Il est intacte apparemment, ce qui relève franchement du miracle vue ma chute. « Je vais appeler ma mère pour lui demander de t’examiner entre deux trucs de chirurgiens, c’est le moins que je puisse faire. » Je cherche le numéro dans mon répertoire et, juste avant de cliquer sur le bouton « appeler », je ne peux m’empêcher de reprendre Rob au sujet de cette histoire de fonds. « Oh, et en fait je parlais de récolter de l’argent en organisant une compét’ de surf, tu vois ? Pas de porter des trucs… Mais à un bien y réfléchir ce serait peut-être un peu dangereux avec Gégé qui rode… Quoi que : si jamais il y a un accident pendant que tout le monde regarde, je suis sûre que les donations pour le filet seraient tout de suite plus conséquentes ! » J’ai un peu honte de l’avouer parce que c’est franchement tordu, mais en fait je crois bien que je suis en train d’essayer d’imaginer comment je pourrais ‘’mettre en scène’’ une attaque de Gégé qui soit assez impressionnante pour secouer un peu tous ces radins sans que personne ne soit blessé pour autant…

_________________




Bulle, Belle et Rebelle
(aka Nikki, Emma et Amber : RIP ♡ )


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-day-on-earth.forumactif.org/
avatar
Rob Kingsley
Robinet ✓ I don't know what's happening.

Messages : 410
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Bim Badaboum (Rob)   Sam 19 Déc - 16:39

Amber est bien plus réactive que Rob, mais ce n’est en rien un signe de trauma chez le brun. De manière générale la rousse est à la limite de l'hyperactive tandis que Rob est... lent. Très lent. A cet instant précis, tout ceci est d’ailleurs confirmé par les faits : alors que lui est assis par terre à essayer de retrouver les mots "traumatisme crânien", Amber, elle, a déjà attrapé sa tête pour regarder la formation de ce qui sera assurément la « bosse la plus grosse du monde ». Quand la rouquine lâche enfin son visage, le garçon se penche pour ramasser les trois dollars qu'une gentille vieille gentille femme leur avait gentiment donnés de manière gentille. Avec ses trois dollars, il pourra se prendre l’un des cafés excessivement chers que proposent Georgie au Wibi. Franchement, y’avait que de l’argent trouvé qu’on pouvait dépenser dans un capuccino non ? Alors qu’il se disait cela – ce qui était pour lui une grande réflexion, digne d’intérêt -, oubliant complétement le mal de tête dont il s’était plaint deux minutes plus tôt, Amber part complétement en free style. Rob l'écoute d'une oreille distraite comme toujours. Ce n’est donc pas étonnant qu’il réponde systématiquement à côté vu qu’il ne fait absolument AUCUN effort. Puis le fait qu'Amber ne s'énerve jamais et lui explique toujours tout avec gentillesse (un nombre incalculable de fois…) a pour conséquence que le Kingsley faisait encore moins d'effort pour la suivre. Mais elle a choppé le truc : des phrases courtes et simples.

« Je suis vraiment, vraiment, vraiment désolée de t’être rentrée dedans comme ça, Rob. Je ne pense pas que tu aies ce truc de cerveau mort, mais tu as surement dû perdre encore quelques neurones sous le choc… Tu veux que je t’emmène voir un médecin pour qu’on vérifie que tout va bien là-dedans ? Ce serait peut-être plus prudent. »
«  Mais n... » Elle ne l’écoute pas du tout, ce dont il ne peut pas décemment lui reprocher vu ses propres capacités d’attention. La rouquine s’est déjà relever ce qui laisse Rob perplexe vu que lui se trouvait très bien assis par terre comme ça. « Je vais appeler ma mère pour lui demander de t’examiner entre deux trucs de chirurgiens, c’est le moins que je puisse faire. » Il se relève à son tour et profite du fait qu’Amber se taise deux secondes pour en placer une. C’est trop tard, elle est déjà en train d’appeler sa mère, mais fallait quand même qu’il le dise, que ça en valait pas la peine. Il voit presque plus d’étoiles de toute manière. « Non mais t'inquiète Beber. C'est pas la première fois que ça me le fait. Une fois Andi a fait tomber une étagère sur moi. Pas sa faute hein, ça fait des dégâts les bébés, on dirait pas comme ça. »

Cette anecdote est longue et pas forcément intéressante, mais sachez que ça implique aussi l’intervention d’une mangue et de Chien (le chat) ce qui ne vous aide pas du tout à y voir plus clair mais bon... Enfin tout ce qu’il y a à savoir c’est que ce que vient de dire Rob passe presqu’inaperçu car Amber, le téléphone toujours collé à son oreille, revient sur cette histoire de levée de fond. C’est une faculté qui force le respect, tout du moins pour Rob, que de ne pas oublier des sujets de discussion précédemment stoppés. C’est aussi un peu bizarre, un brin signe de problèmes psychologiques. Vous savez, les mecs trop chelou qui supportent pas quand on finit pas un truc ? Bah franchement… Amber est pas passée bien loin d’être comme ces mecs-là.

« Oh, et en fait je parlais de récolter de l’argent en organisant une compét’ de surf, tu vois ? Pas de porter des trucs… Mais à un bien y réfléchir ce serait peut-être un peu dangereux avec Gégé qui rode… Quoi que : si jamais il y a un accident pendant que tout le monde regarde, je suis sûre que les donations pour le filet seraient tout de suite plus conséquentes ! » Tant mieux pour Amber, Rob ne relève pas sa stratégie – totalement horrible – du bouffage d’un pauvre surfeur par Gégé. Lui, il a entendu les mots « compét’ » et « surf » et elle a par la même occasion gagné toute son attention. Un énorme sourire collé sur le visage, le brun rassure tout de suite la jeune femme. « Une compét’ ça serait trop cool ça ! Puis t'inquiète, quand ya tous les surfeurs Gégé approche pas, c'est quand on est que un ou deux que ça craint. Par contre, se faire croquer par Gégé je le souhaite à personne, puis si la mairie offre un emploi à tous ceux qu'il bouffe bah... Les pauvres quoi je le souhaite à personne, vous m'usez trop avec Nathan. » Et c’est vrai, ils font trop de choses c’est pas humain quoi ! Qui voudrait faire autant de choses dans une même journée quoi ? Ca aussi c’était un signe de problèmes psychologiques si vous voulez son humble avis (Rob, psychologue à ses heures perdues). « Mais faut en parler à Roxy, si tu veux elle peut demander aux clients qui passent à l'école de surf et à son magasin histoire de voir si ils sont partants pour une compét’ tranquillou. Puis j'peux demander à mes potes aussi, mais je suis quasi sûr qu'ils vont dire ouais. »

Une compét’ c’est trop l’idée du siècle, puis ça fait un moment qu’ils en ont pas fait dans le coin. Bon certes les surfeurs se retrouvent tous les jours et ils ont pas besoin d’évènement particulier pour kiffer. Mais les compét’ c’était toujours bien parce que ça voulait dire que c’était la mairie qui se chargeait de la buvette et la bière est donc logiquement moins chère et située idéalement sur la plage (gain drastique géographique parlant).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bim Badaboum (Rob)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bim Badaboum (Rob)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» toc-toc badaboum c'est moi !
» néobulle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tacostown :: Tacostown :: Boomerang Hill-