AccueilAccueil  RechercherRechercher  Tumblr  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J'aime beaucoup ce que vous faites ! (Leo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Amber Radford
Rebelle ✓ Control freak.

Messages : 330
Date d'inscription : 16/11/2015

MessageSujet: J'aime beaucoup ce que vous faites ! (Leo)   Dim 22 Nov - 18:14



J'aime beaucoup ce que vous faites !


« […] Quand les brumes du plaisir se furent estompées, il repoussa Josépha. A son tour de lui rendre cette sublime politesse… Achevant de la déshabiller, il la fit s’allonger sur le lit, admirant son corps parfait, un peu longiligne avec et des hanches étroites, mais fait pour l’amour. » Toc toc toc. Et merde ! Ni une ni deux, je referme mon Fémina et le balance en vitesse au fin fond d’un tiroir : désolée Peanutbutter, je terminerai de te lire plus tard… « Oui, entrez ! ». La porte s’ouvre et Bruno, notre petit livreur de colis, entre dans mon bureau : « Bonjour M’dame. J’ai un carton pour vous. » Encore toute rougissante de ce que je venais de lire, je me lève maladroitement et débarrasse le jeune homme de mon paquet. « M… Merci beaucoup ! Passez une bonne journée. » Je claque la porte derrière lui et souffle un bon coup, les joues toujours brûlantes. Ce n’était peut-être pas une bonne idée de lire de la littérature coquine au boulot… Bref. J’attrape un cutter et j’ouvre mon colis. Et là, qu’est-ce que je vois ? Une centaine de cartes « Famille nombreuse, famille heureuse » !! Elles sont belles, elles sont vertes, elles sont plastifiées et elles chassent sans problème les aventures charnelles de Josepha de mon esprit. « Enfin ! ». Ça faisait bien deux mois que le projet avait été lancé : créer des cartes pour permettre aux familles de trois enfants et plus de bénéficier de tarifs préférentiels dans les différentes institutions de la ville. C’était mon idée, mon bébé, et j’ai vraiment dû batailler pour convaincre la mairie et les entreprises d’accepter. J’ai même dû faire appel à la famille Eddison pour soutenir mes propos et étayer mon argumentaire : un travail de longue haleine dont le résultat était sous mes yeux, enfin. Un sourire jusqu’aux oreilles, je fourre huit cartes dans mon sac à main et sort de mon bureau à la vitesse de l’éclair : direction le Kiwi’s Diner !

Leo Eddison m’a bien aidée pour ce projet. C’est elle qui a présenté l’idée des cartes à sa famille et qui les a convaincus de bien vouloir me recevoir pour recueillir leurs témoignages. Rien n’aurait été possible sans elle, ses adorables parents et ses cinq frères : aussi, il me parait tout à fait normal que je partage cette réussite avec elle.
Leo est là, toute jolie dans sa petite jupe qui fait office d’uniforme, et elle est visiblement en plein service. Peu importe : il y a des priorités dans la vie ! J’entre en trombe dans le diner et m’approche d’elle en sautillant. Sans dire bonjour ni quoi que ce soit, je la saisie par la manche et la traîne à l’extérieur en lançant d’une voix guillerette un « Mademoiselle Eddison doit prendre sa pause immédiatement par arrêté municipal ! » à l’intention de son patron (Quoi, comment ça j’abuse d’un pouvoir que je n’ai même pas ??). Une fois dehors, je me tourne vers elle et brandi les huit cartes en éventail avec un grand sourire : « Regarde, regarde, regarde ! » Je sautille toujours, visiblement ravie, et ma voix est clairement plus aigüe que la normale. Mais bon : c’est la joie tout ça !

_________________




Bulle, Belle et Rebelle
(aka Nikki, Emma et Amber : RIP ♡ )


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-day-on-earth.forumactif.org/
avatar
Leo Eddison
Warning ✓ Please read the notice.

Messages : 446
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: Re: J'aime beaucoup ce que vous faites ! (Leo)   Jeu 26 Nov - 16:30

Amber & Leo


« DON’T BE SLAPPIN MY PEENIIIIIS ! »

Armé d’une brosse à cheveux et en caleçon, mon frère, Walter Eddison, 30 ans, danse et chante en plein milieu du salon. Il est euphorique, heureux de pouvoir profiter d’un jour de repos « bien mérité ». Monté sur la table basse, Gustave le débile qui court tout autour en aboyant, je les regarde avec perplexité. Non mais en vrai, je suis habituée à ce genre de spectacles. Parce que d’ordinaire, je serais la première à grimper sur le buffet pour rejoindre mon frère dans cette cacophonie matinale. Sauf que là. Pas le temps. Je balance un coussin du canapé dans la figure de mon frère qui, loin de s’offusquer, continue de bouger ses hanches en rythme avec la chanson. Je fais claquer ma langue contre mon palais avant de m’en retourner dans mes quartiers pour finir de me vêtir correctement. C’est à dire que je suis pas sûre qu’on m’accepte avec juste ma jupe d’uniforme quoi. Enfin quoi que… Ca reste à méditer. J’enfile mon chemisier tout en terminant d’envoyer mon mail avec ma dernière nouvelle érotique pour un célèbre magazine féminin. Si Wally savait ça… Il se foutrait de ma gueule jusqu’à la fin de mes jours. Je ne suis pas prête à ça. Pas encore. Ou jamais. J’éteins l’appareil électronique et c’est en essayant d’enfiler mes chaussures que je me dirige vers l’entrée. Oui, j’aime vivre dangereusement. Surtout lorsqu’on a un bouvier bernois qui vous court après pour essayer de vous voler la chaussure que vous tenez à la main. Essoufflée, je claque la porte d’entrée contre laquelle, je peux l’entendre, Gustave vient de s’affaler. Je pouffe de rire, enfile ma deuxième chaussure et descends les escaliers quatre à quatre. Comme d’habitude, il ne me faut pas plus deux minutes pour rejoindre mon lieu de travail et… Cette fois-ci, je suis à l’heure ! Faut dire que contrairement à mon habitude, je ne suis pas sortie hier soir. Eh non ! Non. Je dois devenir quelqu’un de passablement posé vu que je suis fiancée. Depuis une semaine. Sauf que ce n’est pas encore officiel étant donné que mes parents n’en ont aucune idée. C’est compliqué. Pas le moment de penser à tout ça.

Midi, le coup de feu. Enfin, à dire comme ça, on se croirait dans une restaurant huppé de la capitale. C’est juste le moment où pas mal d’employés municipaux viennent prendre leur déjeuner. Je connais toutes les têtes, ou presque. Il y a aussi quelques touristes qui semblent trouver le lieu atypique avec la décoration très… Acidulée du Diner. Je les comprends, ça m’a fait le même effet la première fois que je suis venue ici, quand j’avais 6 ans. Beaucoup des habitués prennent toujours la même chose, il suffit de les voir s’asseoir pour lancer la commande et ainsi, ils sont servis rapidement et peuvent retourner glander travailler. Je tiens un plateau avec trois énormes milkshakes pour la famille de touristes lorsque la porte du restaurant s’ouvre sur une rousse surexcitée. J’ai pas peine le temps de servir mes clients que déjà, Amber m’entraîne avec elle. Oh bah d’accord.

« Mademoiselle Eddison doit prendre sa pause immédiatement par arrêté municipal !
-Oui, tout ce qu’elle dit ! » J’approuve à l’intention du manager qui fronce les sourcils.

L’instant qui suit, nous nous retrouvons en dehors du bâtiment et la voilà qui agite des choses vertes sous mon nez. C’est à mon tour de froncer mes sourcils. Qu’est-ce donc ? Elle sautille, semble extatique… Je pose une main sur son poignet pour l’empêcher de bouger et mieux lire les fameuses cartes.

« Regarde, regarde, regarde !
-Ooooh. Je fais, alors que la lumière s’allume dans ma tête. OOOH ! Tu les as enfin reçues ? Alors, comment tu te sens par rapport à ça ? T’as d’quoi être être contente Amber, tu gères la fougère. Je suis extrêmement fière de toi. »

Pour la peine, je lui colle deux bises sur chaque joue, parce que je suis une fille adorable. Enfin presque.

« Tu sais ce qu’on devrait faire ? Fêter ça. Je suis sûre que tu n’as pas mangé, et tu sais ce qu’on dit ? C’est mal, voilà. Alors ce sera orgie de gaufres au nutella pour toi. C’est la maison qui offre ! Je dis tout en poussant mon amie à l’intérieur du restaurant. Ne t’en fais pas, je vais prendre ma première vraie pause de suite. Je gère. »

Je gère toujours. Après avoir installée mon amie à une table vide et dans un coin calme, je vais en cuisine pour passer sa commande et demander ma pause… Après avoir, au préalable, ouvert un bouton en plus de mon chemisier. On attrape pas des mouches avec du vinaigre, comme on dit ! Puis ça marche tout le temps. Qu’est-ce que je disais ! J’ai juste à attendre que les gaufres d’Amber soient prêtes pour aller la rejoindre.

« A toi, Amber, meilleure employée municipale de l’année. Je fais tout en m’essayant en face d’elle. Bon alors, des projets la fin de l’année ? »

Code by Silver Lungs

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amber Radford
Rebelle ✓ Control freak.

Messages : 330
Date d'inscription : 16/11/2015

MessageSujet: Re: J'aime beaucoup ce que vous faites ! (Leo)   Dim 29 Nov - 16:33



J'aime beaucoup ce que vous faites !


Je gigote tellement dans tous les sens que Leo est obligée de m’immobiliser les poignets pour comprendre de quoi il s’agit. « Ooooh. » Fait-elle d’abord sans paraître vraiment convaincue (en même temps, c’est vrai que j’ai été un peu radine en explications). Puis son visage s’éclaire et… « OOOH ! Tu les as enfin reçues ? Alors, comment tu te sens par rapport à ça ? T’as d’quoi être contente Amber, tu gères la fougère. Je suis extrêmement fière de toi. » Elle me claque la bise, toute mignonne qu’elle est, pendant que je repars de plus belle dans les aigus et les sauts de puce. « Ouiii, c’est génial !! Le plus cool, c’est que ça a reboosté le service tout entier : on galère tous tellement avec cette histoire de filet anti-Gégé que de voir ce chouette projet aboutir a complétement sorti le moral de nos chaussettes. Même le stagiaire commence à lever le nez de son téléphone et à s’intéresser à notre boulot : c’est dire ! » Effectivement : c’est triste à dire mais ce dernier point relève réellement du miracle. Je ne pensais pas ça possible, mais ce petit gars est encore plus passif que Rob et plus blasé que le chauve dépressif de la compta’… « Tu sais ce qu’on devrait faire ? Fêter ça. Je suis sûre que tu n’as pas mangé, et tu sais ce qu’on dit ? C’est mal, voilà. Alors ce sera orgie de gaufres au nutella pour toi. C’est la maison qui offre ! Ne t’en fais pas, je vais prendre ma première vraie pause de suite. Je gère. » Croyez-le ou non, mais mon estomac réagit immédiatement aux mots aussi magiques que délicieux « gaufres au nutella » et se met à gargouiller. Pourtant, même si je n’ai pas fait de repas digne de ce nom, j’ai bel et bien mangé – ou du moins grignoté. Voyez-vous, je suis un peu connue dans toute la mairie pour mon « tiroir à calories » qui est encore plus garni que la superette du coin. Bonbons, chocolat, boites miniatures de céréales, gâteaux, biscuits apéritifs en tout genre, cacahuètes, noix de cajou, bref : il y en a vraiment pour tous les gouts et j’avoue avoir tendance à me servir à un peu n’importe qu’elle du jour (ou de la nuit quand je retourne plus ou moins légalement dans mon bureau lors de mes insomnies…). Mais les gaufres du Kiwi’s Diner sont tellement fabuleuses qu’elles me font oublier sans problème ma séance de goinfrage d’onze heure et demi.

Je m’installe à la table choisie par Leo. Je n’ai pas attendre longtemps avant qu’elle me rejoigne accompagnée d’une assiette bien garnie et appétissante (et si je ne m’abuse avec un décolleté plus plongeant que tout à l’heure ?). « A toi, Amber, meilleure employée municipale de l’année. » Je la remercie avec un grand sourire et un petit geste de la main genre « ne dis pas n’importe quoi », mais je ne peux m’empêcher de rougir à son compliment. C’est une phrase dite comme ça, je le sais bien, mais ça n’empêche que ça me touche pas mal. Et puis si je fais ce boulot c’est clairement pour être utile et essayer de faire bouger les choses dans cette ville, même si ce n’est qu’à petite échelle, alors un peu de reconnaissance fait toujours extrêmement plaisir.
« Bon alors, des projets pour la fin de l’année ? » J’attaque un peu les gaufres avant de répondre. Mon dieu qu’elles sont bonnes ! Mais bon sang ce que c’est dur de les manger sans se dégueulasser de partout… « Oula, les fins d’années sont toujours un peu mouvementées pour moi ! Le 24 décembre c’est dans la famille de ma mère à Perth, le 25 dans la famille de mon autre maman à Adélaïde et le 26 avec les amis. D’ailleurs ça se passe chez moi cette année, alors si te dis de venir c’est avec plaisir : on s’échange nos cadeaux les plus pourris, on mange, on boit, bref : on festoie entre potes, c’est marrant. Le 28 il y a mon anniversaire qui fait aussi office de pré-Nouvel-An. Je ne sais pas encore où ça va se faire cette année, mais tu es bien sûr invitée. Et enfin le vrai Nouvel An où là, me connaissant, ça va encore être de l’impro totale… Et toi ? » Oui, la dernière semaine de décembre va être des plus sportives. D’ailleurs, tant pis pour le filet anti-Gégé : budget terminé ou pas, j’ai posé dix jours de congés ! Ralala, qu’est-ce que j’ai hâte : c’est vraiment une période que j’adore ! « Dis, tu en veux un peu ? Elles sont vraiment supers et il n’y a pas de raison que je sois la seule de nous deux à galérer avec tout ce nutella ! C’est d’ailleurs un miracle que je ne me sois pas encore tachée… » Je m’apprête à enfourner une nouvelle bouchée lorsque mon téléphone, posé à quelques centimètres de mon assiette, se met à vibrer : c’est une notification de la page Facebook des fans de Peanutbutter dont je suis la fondatrice sous le joyeux pseudo de « SexyPeanutForever »… Le nom de la page s’affiche en grand sur mon écran et je me précipite pour le faire disparaitre. Malheureusement, avec mes doigts tout collant, le tactile n’obéit pas immédiatement… « Et… Et sinon… Quoi de beau ? Est-ce notre bourreau des cœurs locale a fait de nouvelles victimes récemment ? » Je change maladroitement de sujet en espérant que Leo n’ai rien vu… Voyez-vous, ma passion pour cet auteur n’est pas tout à fait assumée : j’en parle sur forums bien sûr, mais je me cache toujours derrière mon pseudonyme. A vrai dire, la seule personne à savoir qu’Amber Radford est une fan inconditionnelle de Peanutbutter n’est autre que Peanutbutter elle-même grâce aux lettres d’admiration que je lui envoie régulièrement et que je signe de mon vrai nom…

_________________




Bulle, Belle et Rebelle
(aka Nikki, Emma et Amber : RIP ♡ )


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-day-on-earth.forumactif.org/
avatar
Leo Eddison
Warning ✓ Please read the notice.

Messages : 446
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: Re: J'aime beaucoup ce que vous faites ! (Leo)   Mar 1 Déc - 20:10

Amber & Leo



« A toi, Amber, meilleure employée municipale de l’année.»

Elle fait genre que ça la gêne mais elle le mérite amplement ! Cette histoire de carte pour les familles nombreuses, une des meilleures idées au monde ! Non, je n’exagère en aucun cas. J’appuie mon dos contre le dossier de la banquette moelleuse. Aaaah. Je devrais prendre des pauses comme celles-ci plus souvent. Il faut que je pense à dire à ma chère Amber devenir plus souvent. Je la regarde se jeter sur ses gaufres et je souris. Personne ne peut résister aux gaufres du Kiwi’s Diner. Elles sont croquantes à l’extérieur et fondantes à l’intérieur. Un délice. Le paradis. Si je le pouvais, je me nourrirais uniquement de leurs gaufres mais après ça… Je ressemblerais à un tonneau alors… Non !

« Bon alors, des projets pour la fin de l’année ?
-Oula, les fins d’années sont toujours un peu mouvementées pour moi ! Le 24 décembre c’est dans la famille de ma mère à Perth, le 25 dans la famille de mon autre maman à Adélaïde. Explique-t-elle.
-Wow, c’est pas la porte à côté, tout ça ! Vous allez en manger, de l’avion, en vingt-quatre heures. J’te souhaite bien du courage, ma douce !
-Le 26 avec les amis. D’ailleurs ça se passe chez moi cette année, alors si ça te dis de venir c’est avec plaisir : on s’échange nos cadeaux les plus pourris, on mange, on boit, bref : on festoie entre potes, c’est marrant. Le 28 il y a mon anniversaire qui fait aussi office de pré-Nouvel-An. Je ne sais pas encore où ça va se faire cette année, mais tu es bien sûr invitée. Et enfin le vrai Nouvel An où là, me connaissant, ça va encore être de l’impro totale…
-Tu sais bien que je ne louperais jamais une occasion de m’amuser ! Tu peux compter sur moi pour le 26 ainsi que pour ton anniversaire. Par contre pour le nouvel an, on fait une soirée avec Wally, alors si tu en as l’envie, tu es conviée à nous rejoindre.
-Et toi ? »

J’hausse les épaules en regardant brièvement autour de moi.

« Comme d'hab'. Noël en famille, ça va être un beau bordel ! Entre la grand-mère sourde qui ne comprend pas ce qu’on lui dit, le grand-père Alzheimer… Dieu merci, papa et maman n’ont pas de frères ni de soeurs. Tu imagines si mes grands-parents avaient eu autant d’enfants que mes parents ? C’aurait été le bordel noir. Va falloir que je songe aux cadeaux de Noël… Et je n’ai absolument aucune idée pour Teddy. Ugh. »

Je pousse un long soupir avant de rire. Eh oui, les cadeaux de Noël ne sont jamais une mince affaire. Déjà, rien qu’avec toute ma famille, ça fait sept personnes. Ensuite faut passer aux amis… Dieu bénisse mes nouvelles érotiques qui mettent arrondissent assez les fins du mois.

« Dis, tu en veux un peu ? Elles sont vraiment supers et il n’y a pas de raison que je sois la seule de nous deux à galérer avec tout ce nutella ! C’est d’ailleurs un miracle que je ne me sois pas encore tachée…
-Oh non, elles sont à toi ! Je dois aller courir avec Gabe après le boulot… J’ai pas spécialement envie de me sentir comme le bonhomme Michelin sinon y’en a un qui va se foutre de moi. » Fais-je avec un petit rire.

Mes yeux sont attirés par l’écran de son téléphone qui vient de s’allumer. Je fronce légèrement les sourcils. What the… Est-ce moi ou c’est une notification Facebook d’une page fan de… Moi ? Ah mais oui. Oui oui. Je reconnais très clairement mon pseudo « Peanutbutter » sous lequel j’écris mes nouvelles érotiques. Je me retiens de rire en me mordant les lèvres. En vrai, je sais que la rouquine les lit, j’ai reçu plusieurs de ses lettres… J’hésite depuis un long moment à lui dire que c’est moi maiiiiis. Je ne sais pas. C’est tout de même quelque chose de très important, mon anonymat !

« Et… Et sinon… Quoi de beau ? Est-ce notre bourreau des cœurs locale a fait de nouvelles victimes récemment ?
-Mmmmh ? Dis-je en relevant les yeux de son téléphone contre lequel elle s’acharne. Oh, rien de spécial, la routine, tu sais ! Et tu le croiras ou non, mais je suis dans une relation exclusive. Oui, je t’assure que c’est le cas. »

Et je suis fiancée aussi. Le monde n’est pas encore prêt à l’apprendre… Encore une fois, son téléphone vibre, une nouvelle notification. Je me penche un peu sur la table, pour me rapprocher d’Amber.

« La dernière nouvelle publiée n’était pas géniale. Un peu plate, mais la semaine avait été plutôt longue. Je peux t’assurer, par contre, que la prochaine sera largement mieux, l’inspiration était au rendez-vous ! »

Sur ce, et non sans hausser les sourcils de façon équivoque, je me rassieds comme il faut sur la banquette. Va-t-elle comprendre que je suis Peanutbutter ou alors elle va juste se demander comment je peux bien savoir ça.

« J’ignorais qu’il y avait carrément un fan-club. C’est dingue ça ! »


Code by Silver Lungs

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amber Radford
Rebelle ✓ Control freak.

Messages : 330
Date d'inscription : 16/11/2015

MessageSujet: Re: J'aime beaucoup ce que vous faites ! (Leo)   Mar 8 Déc - 17:26



J'aime beaucoup ce que vous faites !


« Wow, c’est pas la porte à côté, tout ça ! Vous allez en manger, de l’avion, en vingt-quatre heures. J’te souhaite bien du courage, ma douce ! » C’est vrai, c’est un sacré périple et ça serait sûrement impossible si ma mère avait un boulot ordinaire. Mais là, en tant que directeur financier d’une multinationale à Sidney elle a droit à certains avantages en plus d’une rémunération des plus généreuses – comme par exemple l’utilisation à usage personnel du jet privé de l’entreprise pendant les fêtes de Noël… Bref. Mes mamans et moi sommes clairement des privilégiées, mais ça j’évite de m’en venter. « Merci Leo, c’est gentil ! Mais ne t’en fait pas pour nous : on est rodée à ce niveau-là ! » Oui, je sais, ce n’est pas beau de mentir. Mais vous savez quoi ? De mon point de vue s’est encore pire de se venter !
« Tu sais bien que je ne louperais jamais une occasion de m’amuser ! Tu peux compter sur moi pour le 26 ainsi que pour ton anniversaire. Par contre pour le nouvel an, on fait une soirée avec Wally, alors si tu en as l’envie, tu es conviée à nous rejoindre. » J’ouvre la bouche pour dire « Oh, oui avec plaisir ! » mais me ravise avant que le moindre son n’ai le temps de sortir de ma bouche. Et Max dans tout ça ? La situation était loin d’être claire entre nous et pour être franche ça ne me posait pas vraiment de problème jusqu’à il y a encore quelques jours. Mais là, avec les fêtes qui approchent, notre « relation » commence à soulever pas mal de questions un peu chiantes… Est-ce que je suis sensée lui faire un méga cadeau de Noël ? Et le Nouvel An, on doit le faire ensemble ou pas ? Bref : ce flou artistique devient un peu compliqué à gérer... « Je… J’adorerai, mais je crois que je suis sensée parler de ça avec un ‘’ami’’ avant de planifier quoi que ce soit pour le 31… » Malgré moi, je fais ce truc ridicule avec mes doigts pour mimer des guillemets en disant « ami ». Subtile, bravo Amber !..

[…]

Et merde, et merde, et merde !! Elle a les yeux carrément rivés sur mon téléphone là, ça craint ! Ça  pue ! Putaaain !! Ma lamentable diversion parvient à peine à détourner son attention et je crois bien que c’est cuit… Je vais être cataloguée comme la fille en manque qui non seulement lit des trucs ô combien cochons, mais qui en plus voue un véritable culte à leur auteur… « Mmmmh ? Oh, rien de spécial, la routine, tu sais ! Et tu le croiras ou non, mais je suis dans une relation exclusive. Oui, je t’assure que c’est le cas. » J’ai les joues qui me brulent et je devine que la couleur de mon visage doit être proche de celle d’une pivoine à l’heure actuelle. J’essaie de me reprendre tant bien que mal et d’assimiler ce qu’elle vient de me dire. Peut-être que Leo va faire comme si de rien n’était ? « Qu… Qui être vous et qu’avez-vous fait de Leo Eddison ? » Je ris pour me donner une contenance. « Une relation exclusive, sérieux ? Qui est ce garçon et quel est son super pouvoir ? » Je la taquine gentiment. En même temps, il y a quand même de quoi être surpris, soyons honnêtes !
Je pensais être tirée d’affaire quand, soudain, Leo se penche vers moi… Aïe, aïe, aïe. Alors qu’elle commence à me parler, je prends mon verre d’eau et le boit d’une traite. « La dernière nouvelle publiée n’était pas géniale. Un peu plate, mais la semaine avait été plutôt longue. Je peux t’assurer, par contre, que la prochaine sera largement mieux, l’inspiration était au rendez-vous ! » Note à moi-même : ne plus jamais faire de cul-sec lorsque la situation sort autant de l’ordinaire. Parce que là, ce que me balance Leo combiné à son haussement de sourcils est tellement inattendu que je m’étouffe, littéralement. Je repose brutalement le verre sur la table en crachant mes poumons… Je tousse tellement que des larmes commencent à perler aux coins de mes yeux. « P… P… Plait… » Nouvelle quinte de toux… « Plait-il ?! » J’ai dû parler un peu trop fort parce que je sens le regard des autres clients sur moi. Aussi, je me mets à parler à voix basse, chuchotant presque. « C’est toi ?.. C’est ça que t’es en train de me dire : c’est toi qui écris tout ça ? Mais… Oh putain… » Je prends ma tête entre mes mains, les joues plus rouges que jamais. « Je pensais que Peanutbutter vivait à l’autre bout du pays et que je ne la rencontrerai jamais : je n’aurai pas signé toutes ces lettres de mon nom sinon… Ohlala, tu dois me prendre pour une vraie maniaque qui a sérieusement besoin d’aller se faire soigner. Je te jure que tout va bien dans ma tête en vrai : je ne suis pas le genre de fan qui va te suivre jusqu’à chez toi et faire tes poubelle une fois la nuit tombée comme une folle furieuse ! » Oh mon dieu. Je suis catastrophée et je donnerais tout pour pouvoir me téléporter chez moi et m’enterrer sous une pile de couvertures.  Mais Leo n’a pas l’air plus embarrassée que ça, j’ai même l’impression qu’elle prend la situation plutôt à la rigolade : « J’ignorais qu’il y avait carrément un fan-club. C’est dingue ça ! » Je me redresse un peu et essaie de faire bonne figure. Je me racle la gorge avant de parler et de sourire. « C’est tout nouveau en fait, mais il y a déjà plus de 150 membres ! J’en parle dans la dernière lettre que j’ai écrite : celle que j’ai envoyé au magazine hier et que tu vas me promettre de ne pas lire s’il te plait, s’il te plait, s’il te plaiiit !! » Je joins mes mains comme pour faire une prière et prend un air de chien battu plus comique que convaincant.

_________________




Bulle, Belle et Rebelle
(aka Nikki, Emma et Amber : RIP ♡ )


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-day-on-earth.forumactif.org/
avatar
Leo Eddison
Warning ✓ Please read the notice.

Messages : 446
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: Re: J'aime beaucoup ce que vous faites ! (Leo)   Sam 9 Jan - 11:58

Amber & Leo


« Qu… Qui être vous et qu’avez-vous fait de Leo Eddison ? »

Je pouffe de rire. C’est ce que tout le monde va se demander, lorsque l’annonce des mes fiançailles seront officielles. En vrai, j’ai presque hâte de voir les visages surpris et dans l’incompréhension la plus totale. Ce n’est pas un secret pour personne, que j’aime bien papillonner de gauche à droite et que je n’aime pas rester avec quelqu’un plus de deux jours. Oui, dit comme ça ça fait un peu… Mmmmh je ne dirais pas le mot et je m’en tape de ce que les gens pensent, dans le fond. Alors pour répondre à cette question, je me contente d’hausser les épaules avec un petit sourire amusé. Si tu savais, ma pauvre Amber.

« Une relation exclusive, sérieux ? Qui est ce garçon et quel est son super pouvoir ?
-Mais puisque je te le dis ! Je ne pense pas que tu le connaisses, il n’est pas originaire de la ville ; c’est un français. Tu le rencontreras bien vite… Mais chut, c’est un secret pour l’instant, même mes parents ignorent que je fréquente quelqu’un. » Je fais, sur le ton de la confidence.

Ce qui est vrai. Ma famille ignore que je vois Charles. Puis que je suis fiancée aussi. Ce mot me fera bizarre pendant très longtemps, je crois. Mais changeons de sujet, ce que j’ai vu sur ce petit écran de téléphone m’attire beaucoup et me fait bien sourire. Non mais… Un fan club. Pour moi. C’est bien la première fois que cela arrive, qu’on reconnaisse mon art. Enfin « art »… J’exagère légèrement. Ce ne sont que des nouvelles érotiques qui, me font tellement rire à chaque fois que je les rédige. Je n’aurais jamais imaginé, en commençant ça, que quelqu’un comme Amber serait fan et m’écrirait des lettres… Ou ouvrirait un fan-club. Si j’avais su… Oh je l’aurais fait quand même parce que dans le fond, c’est la grande classe. Alors, en toute subtilité, je lui fais comprendre que PeanutButter, c’est moi. La pauvre… Je ne pensais pas qu’elle réagirait comme ça ! Mais la voilà qui s’étrangle à moitié avec son verre d’eau. Non mais je suis fourbe, j’aurais pu attendre qu’elle ait terminé de boire mais que voulez-vous… Je n’ai pas pu m’en empêcher. Elle crache ses poumons, ugh, cette sensation est tellement horrible ; je la plains !

« C’est toi ?.. C’est ça que t’es en train de me dire : c’est toi qui écris tout ça ? Mais… Oh putain…
-Coucou. Dis-je, en faisait coucou de la main, justement. Désolée, peut-être aurais-je dû faire planer le mystère.
-Je pensais que Peanutbutter vivait à l’autre bout du pays et que je ne la rencontrerai jamais : je n’aurai pas signé toutes ces lettres de mon nom sinon… Ohlala, tu dois me prendre pour une vraie maniaque qui a sérieusement besoin d’aller se faire soigner. Je te jure que tout va bien dans ma tête en vrai : je ne suis pas le genre de fan qui va te suivre jusqu’à chez toi et faire tes poubelle une fois la nuit tombée comme une folle furieuse !
-Oh j’espère bien que tu n’es pas comme ça. Puis rassures-toi, quand j’étais ado, j’envoyais des lettres à mes acteurs préférés. Ouai c’est pas comparable maiiiiis. Je sais que tu ne seras pas une fille bizarre qui me stalke. »

Je ris encore une fois, appuie mon dos contre le dossier de la banquette et croise mes bras contre ma poitrine. Je trouve la situation plutôt cocasse ! Mais peut-être que révéler mon identité va ôter tout le charme que trouve Amber a mes histoires ? … Naaaah. Mais revenons à cette histoire de fan-club.

« J’ignorais qu’il y avait carrément un fan-club. C’est dingue ça !
-C’est tout nouveau en fait, mais il y a déjà plus de 150 membres !
-Wow. Alors là, je m’y attendais vraiment pas. Je réponds, en fronçant les sourcils.
-J’en parle dans la dernière lettre que j’ai écrite : celle que j’ai envoyé au magazine hier et que tu vas me promettre de ne pas lire s’il te plait, s’il te plait, s’il te plaiiit !!
-Oh… Tu veux dire celle-ci ? Je plonge ma main dans la poche de mon tablier et en ressors une enveloppe encore scellée. Je l’ai reçue ce matin… Pas encore eu le temps de la lire… »

Je tends la lettre à Amber.

« J’accepte de te la rendre, mais c’est à contre-coeur ! J’aimais bien recevoir des lettres d’Amber Radford, fan number one. Peut-être aurais-je dû garder le secret… Je fais avec un air dramatique. Enfin, maintenant tu dois me promettre de garder le secret à ton tour. Je ne tiens tellement pas à ce que mon frangin Wally découvre ça. Il va me charrier jusqu’à la fin de mes jours. Je te fais confiance, Amber. »

Air sérieux, je finis tout de même par sourire.

« J’ai encore la première lettre que tu m’as envoyée. Ma première d’un fan ! J’ai été incapable de m’en séparer, elle est soigneusement rangée dans mes affaires. Mais ne t’en fais pas, personne ne la découvrira. Je suis très prudente lorsqu’il s’agit de ma double-identité. »

Je me penche vers Amber, regarde autour de nous puis repose mon regard sur la rousse.

« Bon alors… De quoi aurais-tu envie, pour la prochaine nouvelle ? »

Code by Silver Lungs

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J'aime beaucoup ce que vous faites ! (Leo)   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'aime beaucoup ce que vous faites ! (Leo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'aime beaucoup ce que vous faites ! (Leo)
» Pourriez-vous m'indiquer quelles prières vous faites durant la journée ?
» et vous, vous faites le pont ?
» Ne vous faites pas tant de souci
» «Vous êtes Mes amis, si vous faites ce que Je vous commande.» - JNSR - 27 juin 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tacostown :: Tacostown :: Ostrich neighborhood :: Kiwi's Diner-