AccueilAccueil  RechercherRechercher  Tumblr  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Whaaaaaat ? - Ambrose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Rose Rogers
Princess ✓ She's the cutest.

Messages : 210
Date d'inscription : 02/12/2015

MessageSujet: Whaaaaaat ? - Ambrose   Sam 19 Déc - 17:57

Rose avait décidé qu’elle allait se mettre à lire. Après tout son chéri avait l’air d’adorer ça. Tout du moins c’est ce qu’elle avait fini par en conclure après deux mois de relation dont un mois de cohabitation sous une tente. Bon très franchement… Lire c’était vraiment pas le délire de Rosie, mais elle voulait pouvoir parler avec Jace des trucs qu’il aimait bien. Ça lui ferait surement plaisir puis ça ne coutait pas bien cher à la brunette de piquer un des bouquins de son chéri en secret pour le dévorer à très petites doses (pour ne pas le dévorer quoi). Alors c’est ce qu’elle avait fait. Elle avait piqué le premier livre qu’elle avait trouvé et avait décidé de le commencer devant la mairie où elle attendrait patiemment que Jace finisse son travail. Normalement la Rogers n’hésitait pas le moins du monde à rejoindre l’amour de sa vie pour ses heures de boulot à l’hôtel de ville. Cette bonne habitude avait cependant pris fin lorsqu’ils étaient tombés sur un mec pas super sympa qui avait mis Rose dehors. Elle ne voulant pas que Jace ait des ennuis au travail, la brunette l’attendait donc dehors maintenant. Normalement, elle était accompagnée de magazines de mode ou des textos de Rain et d’Erin mais ce soir ce n’était pas le cas. Ce soir elle se la jouait dame cultivée du monde très ennuyeux des intellos.

ENNUI TOTAL ET ABSOLU DE LA LAIFE.


Heureusement pour elle, Rose avait vu Amber sortir de la Mairie. Il fallait dire que le regard de la jeune femme était plus ou moins attiré par tous les mouvements qu’elle remarquait dans son champ de vision. Champ de vision qui était rarement centré sur les pages du bouquin qu’elle était en train de lire pour la bonne raison que c’était bien trop ennuyeux. Alors lorsque Rose aperçut la rouquine, elle baissa le livre et interpella la jeune femme ni une ni deux. Elle était l’excuse parfaite pour arrêter son désastre littéraire.

« Hey Amber ! » le tout accompagné d’un dynamique mouvement de bras pour attirer l’attention de Rebelle. La jeune femme enfourna le bouquin dans son sac pour ne plus jamais le rouvrir de sa vie (ici se termine la très courte vie d’intellectuelle de Rose Rogers qui décida que, dans un couple, il en fallait bien un moins intelligent que l’autre). La brunette sauta du haut du muret sur lequel elle était assise (c’est un talent très peu reconnu chez elle, mais Rose est un vrai petit singe) et elle se dirigea en sautillant vers l’employée de la mairie. Les deux femmes se connaissaient via Jace, et même si elles ne se connaissaient pas très bien, elles s’entendaient à merveille, aussi on pouvait dire que Rose était réellement ravie de la croiser ce soir-là.

« Dis donc tu finis tard. Jace m’a dit que tu étais du genre à beaucoup bosser, mais là quand même… » Rose regarda son portable pour voir l’heure et en effet, il était plutôt tard. Enfin, pour Rose, qui avait l’habitude des horaires de cours du lycée, finir plus tard que 17h était un tout bonnement scandale. « Ouais je sais ce que tu vas me dire, Jace est pire que toi mais comme il dit si bien "C’est temporaire mon cœur" ». Elle avait imité le jeune homme en prononçant ces derniers mots et l’imitation en question était très réussie (autre talent méconnu de la brunette). Rose avait fini cette phrase avec un sourire qui cachait à merveille la tristesse et l’énervement que les trois boulots de son chéri provoquaient en elle. Elle attendait toujours de voir quand le « temporaire » prendrait fin parce qu’en attendant elle en était réduite à … lire des livres ! Et ça… ça c’était… voilà quoi !
Rose afficha ensuite son plus beau sourire, celui qu’elle affichait toujours en réalité parce qu’elle était une bienheureuse de la vie (la chance). Elle avait une –très légère- tendance à parler toute seule mais ce qui était bien c’est qu’elle s’en rendait compte. Du coup, la jeune femme n’hésita pas une seconde à en revenir aux conventions sociales normalement utilisées lorsqu’on rencontrait une connaissance.

« Bref excuse moi je ne t’ai même pas demandé la base de la base : Tu vas bien toi ? »

Et elle se tut – enfin – pour écouter avec grande attention la réponse de la rouquine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Whaaaaaat ? - Ambrose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les définitions loufoques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tacostown :: Tacostown :: Ostrich neighborhood :: City hall-