AccueilAccueil  RechercherRechercher  Tumblr  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est l'amouuur à la plageee ! Aoutchatchatcha ! ✖ Gabe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Leo Eddison
Warning ✓ Please read the notice.

Messages : 446
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: C'est l'amouuur à la plageee ! Aoutchatchatcha ! ✖ Gabe   Jeu 3 Déc - 17:57

Gabe & Leo


J'ouvre un oeil. Puis le referme bien vite. Nouvelle tentative, mais cette fois-ci, avec le gauche. Non, décidément, la lumière du soleil est bien trop violente pour mes pauvres pupilles brunes. Je soupire en plaquant ma main sur mon visage avant de décider de rouler sur le ventre. Sauf que je heurte quelque chose dans ma lancée. Et cette chose grogne un peu, apparemment pas prête à se faire heurter de bon matin. Oh je suis sûre qu’il exagère, qu’il n’est pas aussi tôt. Pour la peine, je vérifie en me redressant légèrement afin de regarder l’heure qu’il est. Oh. 6h30. Bien bien bien, j’éclate des records. Je jette un coup d’oeil à mon fiancé -parce que c’est officiel depuis deux jours- dont son visage est enfoui dans son oreiller, pas vraiment une heure décente pour Charles Agard de Maupas (du premier coup, je vous prie) pour se lever. Elle l’est pour moi. C’est pile l’heure okay ? Alors sans faire de bruits, je m’extirpe de sous les draps afin d’errer dans l’appartement, nue, à la recherche de tous mes vêtements, un peu éparpillés. Mon soutien-gorge reste porté disparu. J’ai beau regarder un peu partout, impossible de mettre la main dessus. Boooon. Tant pis ? Tant pis. Au pire, Charles le retrouvera un peu plus tard dans la journée et me le rendra bien gentiment lorsque nous nous reverrons c’est-à-dire… Ce soir. Sauf que cette fois, ce sera dans mon appartement. Et celui de mon frère Wally. Eh ou, si nous voulons que tout le monde croit à cette histoire d’amour légèrement sortie de nulle part nous devons passer du temps ensemble. Et je dois l’intégrer dans mon quotidien au milieu de mon immense famille. Et surtout de mes frères. Alors ce soir il devra supporter Wally ainsi que Joe. Même si, entre nous, le plus compliqué c’est Walker. Anyway. Douche. En quatrième vitesse. Je renfile mes vêtements de la veille… Peut-être devrais penser, à l’avenir, à en laisser quelques uns ici. Genre… Qu’on ait l’impression que je passe du temps chez Charles. C’est ce que font les gens en couple, en tout cas. Je laisse un petit mot à mon cher et tendre amour, n’oubliant pas de lui attribuer un sobriquet ridicule : mon nounours en sucre et termine par un ps concernant le fameux soutien-gorge manquant.

Il est 7h et dans le quartier de Corail Bay, la rue s’éveille. Des gens font leur footing matinal, certains prennent leur premier café sur une terrasse encore bien déserte. Quant à moi, je me dépêche de rejoindre Ostrich neighborhood ainsi que mon immeuble pour regagner mon appartement. Tout le monde dort. Oui, même Gustave. Etalé de tout son long en plein milieu de l’entrée. Si bien que je ne peux ouvrir complètement la porte et suis obligée de me glisser par l’interstice bien mince. Heureusement que je ne suis pas grosse, tiens. Le pauvre petit a sûrement dormi là pour attendre mon retour ; pire qu’un gosse, je vous jure. La porte de Wally est fermée, forcément qu’il dort encore. Même lorsqu’il commence à 8h, il se lèvera 5 minutes avant de partir et arrivera, dans tous les cas, en retard. Ne cherchez pas, c’est un syndrome Eddison, que d’être en retard en toutes circonstances. Toujours aussi discrète qu’une souris, je gagne ma chambre pour pouvoir changer mes vêtements, non parce que bon… Enfiler un soutien-gorge pourrait être quelque chose de sympa, non pas que rester sans est désagréable mais y’a des limites. Du coup, adieu la robe d’hier ; bonjour short et dos-nu parce que eh ! C’est décembre mais il fait chaud. Dieu bénisse l’Australie. Quand je ressors de ma chambre, vers 7h50, je croise mon adorable grand-frère qui s’en va préparer son bol de chocapic, oklm devant la télé. Parce que eh, il ne commence que dans dix minutes. Ultra large ! Le chien n’a pas bougé. Je dois de nouveau l’enjamber pour quitter l’appartement. Je sais déjà où je vais aller.

La plaaage. Vivement qu’on puisse se baigner sans flipper de se faire manger par Gégé. Je dois avouer que ça dissuade un peu. Mais ça laisse du temps libre aux lifeguards qui passent plus de temps à glander qu’à sauver des gens. Faut dire que personne n’est assez débiles pour se baigner. A part les surfeurs. Certains. Comme Rob qui a failli se faire manger, Gégé l’ayant pris pour un appétissant phoque. J’comprends, il a quelques poignets d’amour. Je le vois au loin, grand, blond, musclé et avec, il faut l’avouer, des fesses à croquer. Fiancée Leo. F-i-a-n-c-é-e. N’oublie pas cette bague à ton doigt. Ugh. Ca va être dur. Tout ça pour dire que je vois Gabriel et de dos. Ce qui offre une vue plutôt sympathique. Et parce que je suis fourbe, je cours vers lui et lui saute sur le dos. Il manque de se rétamer mais il est grand et fort alors il ne le fait pas. Mais presque.

« Bien le boonjouuuur mon cher ami. Ca fait quel effet de se faire agresser de bon matin ? J’espère que tu apprécies ! »

Code by Silver Lungs

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

C'est l'amouuur à la plageee ! Aoutchatchatcha ! ✖ Gabe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tacostown :: Tacostown :: Corail Bay :: The beach-